webleads-tracker

Flux pour
Articles
Commentaires

Picture1

La scène se passe dans une salle de conférence parisienne. Je suis invité par une banque à venir parler de management intergénérationnel devant un public composé de responsables RH mais aussi de nombreux étudiants.

Marc de Fouchécour de Nextmodernity me succède à la tribune et fait référence, à nombreuses reprises, à la révolution du Web 2.0. A l’issu de sa présentation, une étudiante d’une vingtaine d’années prend la parole et pose la question qui tue :

« Monsieur, c’est quoi le web 2.0 ?»

Une fois éliminée l’hypothèse d’une allergie au Web, l’explication apparaît, aussi simple que brutale : l’étudiante peine à comprendre la révolution que représente l’avènement du Web 2.0 car elle n’a jamais connu autre chose. Les précédentes « versions » du Web lui sont inconnues.

Cette difficulté des jeunes générations à appréhender les paradigmes qui les ont précédés constitue à la fois un atout et un défi pour les entreprises.

Atout, car on songe à l’aphorisme de Churchill : « Tout le monde savait que c’était impossible à faire. Un jour est arrivé quelqu’un qui ne le savait pas, et il l’a fait ». En d’autres termes, les jeunes collaborateurs n’ont pas nécessairement  les mêmes limites mentales et peuvent être une source d’inventivité formidable.

Défi, car leur méconnaissance de l’ordre établi se traduit parfois par des comportements pénalisant en entreprise. Un exemple dont me parle souvent les managers opérationnels : l’aisance voire la familiarité avec laquelle les jeunes collaborateurs s’expriment. Naturelle et non « réfléchie »  de la part du jeune, cette attitude peut être perçue comme un manque de respect de la part de collaborateurs plus expérimentés.

Cet exemple simple montre à quel point les mécompréhensions entre générations sont redoutables ; ces dernières ne procèdent en effet d’aucune intention malveillante.

Articles similaires:

Be Sociable, Share!

2 Réponses à “Monsieur, c’est quoi le Web 2.0 ?”

  1. FranckNo Gravatar dit :

    Je ne pense pas que l’ironie soit bénéfique à létude des générations.

    Dommage…

    F
    Réponse de la Génération Y :
    Aucune ironie dans mes propos Franck.
    Une mécompréhension sans doute…

  2. Eric RNo Gravatar dit :

    Dans un style approchant, une anecdote du site « vie de merde »
    « Aujourd’hui, je demande à ma petite sœur une pièce pour tirer à pile ou face. « Regarde sur Google, il y a sûrement une application pour ça. » Génération geek. VDM »
    ou quand le premier réflexe passe par le web et casse les repères existants…

    Réponse de la Génération Y
    Sympa cette anecdote.
    Ça sonne très juste en tous cas.
    Merci !

Laisser un commentaire