webleads-tracker

Flux pour
Articles
Commentaires

fortune google

Dans de nombreux pays et depuis plusieurs années maintenant, Google est l’entreprise préférée des jeunes diplômés. L’attractivité des métiers liés aux web est, il est vrai, de plus en plus forte mais cela ne suffit pas à expliquer l’extraordinaire pouvoir d’attraction et de rétention de l’entreprise.

Parmi les éléments qui poussent les jeunes à postuler ou à rester dans l’entreprise, on peut citer les dispositifs RH innovants de l’organisation, qui conviennent particulièrement aux attentes de la génération Y

I love google

Le cas du dispostif GTG (Googler to Googler)

De quoi s’agit-il ?

Chaque employé de Google (baptisé “Googler”) a la possibilité de créer pour ses pairs un module de formation sur le sujet de son choix.

Les thèmes peuvent être en lien avec l’activité (ex : comment coder, utiliser un tableur) ou orientés développement personnel (ex : apprendre des pas de salsa).

Les employés ont une totale liberté de création et bénéficient du soutien de l’entreprise qui prête une camera pour filmer le module de formation.

Avec le temps, les employés ont créé des milliers de  formations qui sont toutes consultables en ligne par les collaborateurs.

Que peut-on apprendre de cet exemple ?

Les ingrédients du succès de l’initiative sont les suivants :

- une dose d’empowerment : inutile de demander quatre autorisations, chaque salarié a la liberté du thème, du moment, du style, etc.  La mentalité est proche du « just do it ».

- une dose de fun : parce que les sujets sont parfois hétéroclites et drôles, l’inititive a bénéficié d’un buzz rapide dans toute l’entreprise

- une dose de collaboration : au risque de nous répéter, les GenY aiment partager des idées, des bonnes pratiques, des passions, etc.

Articles similaires:

Be Sociable, Share!

2 Réponses à “Pourquoi Google attire les jeunes”

  1. Frédéric DomonNo Gravatar dit :

    From : http://www.entreprisecollaborative.com

    Merci pour cet exemple de social learning où l’on retrouve 2 principes importants, le plaisir et le laisser-faire. Il suffit de donner les outils de collaboration et de permettre aux employés de pouvoir se connecter entre eux.

    Pour reprendre l’article de Marcia Conner et de Steve Leblanc, http://bit.ly/cYu6Wd , il faut pour « tirer profit du social learning, mettre en place une culture qui rend l’apprentissage amusant, productif et familier, une culture où apprendre fait partie du travail quotidien ».

    Un bon exemple de plateforme permettant de faire du GTG est Jambok: http://jambok.com/

    Réponse de La Génération Y : Merci beaucoup pour le commentaire et les articles. Je trouve la citation très inspirée. Au plaisir d’échanger, ici ou sur http://www.entreprisecollaborative.com

  2. LilianNo Gravatar dit :

    From http://www.doppelganger.name
    Le GTG est vraiment top car Google semble voir son organisation comme un mix de micro-communautés. Une telle initiative prouve bien que l’une de ses orientations est la création d’un lien social fort.

    Les « peer-to-peer reviews » en sont aussi la preuve. Sans doute, un des avantages-clefs du travail collaboratif (de manière générale) mis en avant dans ton exemple.

    La liberté d’expression des 20% est aussi un argument pour attirer, retenir les personnes et les projets les plus ambitieux.

    Un leadership « ouvert et flexible » est sans doute un atout RH, et finalement économique pour l’entreprise.

    Réponse de La Génération Y :
    Je partage l’idée qu’un leadership « ouvert et flexible » a un sens économique (en plus de convenir aux attentes de nombreux collaborateurs)
    Merci beaucoup pour le commentaire Lilian.

Laisser un commentaire