webleads-tracker

Flux pour
Articles
Commentaires

Twitter_classroom

Le phénomène n’a échappé à personne, les jeunes générations sont massivement présentes sur les réseaux sociaux de toutes sortes. Une partie importante éprouve d’ailleurs des difficultés à se passer pendant les cours de Facebook, Twitter ou des SMS [qui ont depuis longtemps remplacé les petits mots].

Une récente enquête TNS Sofres nous apprend d’ailleurs que  29% des collégiens et 58% des lycéens avouent avoir déjà utilisé leur mobile en plein cours.

Face à ce constat une question se pose :  faut-il autoriser les réseaux sociaux dans les classes ou au contraire les interdire ?

Un article intéressant de Mashable relate l’expérience menée actuellement par l’Université de Purdue. Cette dernière expérimente une application intégrant Facebook, Twitter et les messages textes et qui permet aux étudiants de poser des questions et d’échanger en temps réel pendant les cours.

Après une première période de test, les résultats sont là : 73 % des 600 élèves ont utilisé l’application pour participer en cours.  Les professeurs semblent également satisfaits et soulignent que les élèves interagissent mieux avec le contenu du cours et posent d’avantage de questions pertinentes.

Llyonel Kauffman, prof  2.0 et Fabrice  Epelboin reviennent également sur une autre expérience menée par une professeur d’histoire américaine de Dallas  qui utilise Twitter dans ces cours.  Cette nouvelle pédagogie lui permettrait  semble t-il permit de mieux toucher ses jeunes élèves.

Je vous laisse avec la vidéo de l’intéressée [en anglais]



Articles similaires:

Be Sociable, Share!

12 Réponses à “Twitter en classe ?”

  1. DicediNo Gravatar dit :

    Et ils ne peuvent tout simplement pas lever la main pour poser une question?

  2. XibecaNo Gravatar dit :

    Et à quand le même principe dans les entreprises, un Facebook ou un Twitter qui servirait d’Intranet pour communiquer en instantané? Les Y’ers sont friands de ces outils collaboratifs, et je ne trouve pas ça choquant qu’ils fassent leur entrée dans les classes. A condition, évidemment, qu’ils soient utilisés à bon escient, à savoir pour participer au cours et non pour raconter la soirée de la veille…Mais ça c’est un autre problème !

    Je rédige actuellement un mémoire sur cette génération (la mienne!), et j’en profite donc pour vous remercier, c’est un plaisir de lire ce blog!

    Réponse de La Génération Y : Merci pour le commentaire. Certains professeurs font des expérimentations dans le sens que vous mentionnez.
    Bon courage pour votre mémoire !

  3. Ion-FortunataNo Gravatar dit :

    Non je ne crois pas que Twitter fera partie de la classe :
    – 140 caracteres c’est trop court
    – La connexion rame
    – Entre camarades tout ne se dit pas !

    Il y aura des problemes c’est ingerable de tout passer a l’informatique à l’heure du copilliage et tout le… ARGH !Je deviens pro-hadopiste au mon dieu !

    Non Je suis lycéen et je suis le seul a avoir un compte twitter… Je ne pense pas que les réseaux sociaux vont arranger quelque chose… En cours quand un prof dit « On va sur les ordis ! »La plupart sont sur facebook et skyrock et que tout le monde utilise les réseau sociaux c’est ingerable de dire de quitter tel site… pour le reste le téléphone il est très utile pour des questions entre amis dans d’autres classes mais ça devient addictif

    Réponse de La Génération Y : C’est vrai que les 140 caractères sont une limite. Mais pour un prof, n’est-il pas mieux d’avoir une question courte que pas de question du tout ?
    Merci pour le commentaire en tous les cas !

  4. Juin LaurenceNo Gravatar dit :

    Je pense que la question « faut-il autoriser les réseaux sociaux en classe » ne se pose plus: de fait, comme dit le commentaire ci-dessus, les élèves les utilisent : à moins de bloquer facebook, twitter, skyblog etc sur le réseau, ils réussiront toujours lorsqu’ils sont sur poste informatique à en utiliser un. Dès lors quoi faire? partir dans une guerre où finalement personne ne gagne et qui épuise les deux belligérants? J’ai choisi une autre voie: j’utilise Twitter en classe avec mes élèves, c’est même moi qui les ai initié à ce réseau social qu’ils ne connaissaient pas. Ainsi ils l’utilisent à des fins pédagogiques et clairement identifiées et ça me permet de faire une initiation aux médias du web, atouts, utilisation à bon escient, dangers, dérives et travers. Chacun y trouve son compte: Les enseignants, l' »institution » ne diabolisent et n’interdisent pas un des outils de communication moderne qu’ils affectionnent tant. Et nous, enseignants impliqués sur ce projet, nous sommes dans une démarche pédagogique et éducative.
    Et ça n’empêche pas, pour rebondir sur le commentaire précédent, qu’ils lèvent aussi et toujours le doigt quand ils ont une question à poser ! Mais qui a décidé et surtout prouvé que le doigt levé était le meilleur et surtout unique moyen de communication entre prof et élève? Cela tendrait à supposer que nous avons le droit d’utiliser tous les moyens de communication moderne dans notre quotidien, notre travail mais que la classe resterait un no man’s land interdit à toute modernité.

    from : http://frompennylane.blogspace.fr/

    Réponse de La Génération Y : Merci pour votre témoignage Laurence. J’invite tout le monde à lire votre blog et les nouvelles pédagogies que vous utilisez avec vos élèves.
    Je partage votre avis sur le fond : inutile de faire la guerre, mieux vaut capitaliser sur leur goût pour les TIC.
    Cela dit, je suis un petit peu moins optimiste que vous lorsque vous dites que la question « ne se pose plus ». Le sénat vient en effet d’interdire l’usage des mobiles à l’école et les postes informatiques sont encore limités…
    Mais bon, sur le long terme, on y arrivera ;-)

  5. Frédéric DOMONNo Gravatar dit :

    Doit-on interdire le téléphone portable à l’école ? Le débat institutionnel sur le sujet est juste affligeant en France. Heureusement, comme pour Laurence, de plus en plus d’enseignants ne se posent plus la question « faut-il autoriser les réseaux sociaux en classe ».

    Juste pour alimenter le débat, un petit partage de ressources sur le sujet : http://delicious.com/prozacmix/socialearning+twitter
    A noter qu’Eric Delcroix ( @edelcroix ) mène actuellement une expérience très intéressante sur le sujet avec ses élèves à Lille.

    From : http://www.entreprisecollaborative.com

    Réponse de La Génération Y : Merci pour le commentaire et le partage de ressources Frédéric. Au plaisir d’échanger.

  6. JJNo Gravatar dit :

    Xibeca : l’expérience de réseau social et d’instantané en entreprise a déjà été tenté, avec un grand succès. La société Lippi l’a fait, notamment pour la gestion du service qualité. Ce qui se traitait avant en plusieurs jours se fait maintenant de pair à pair en quelques minutes.
    Quant au réseau social plus étendu (que 140 signes, on va dire), on peutt dire que de nombreux intranets collaboratifs fonctionnent ou commencent à fonctionner ainsi maintenant. Ca a partie liée avec la gestion des connaissance dans l’entreprise, l’intelligence collective, et le co-working.

    From : http://geek.juraver.net/

  7. DAvid CordinaNo Gravatar dit :

    Merci de cette discussion.

    J’utilise dans mes cours depuis 2 ans, Ning pour les blogs et réseaux et depuis six mois, Twitter dans mes classes.
    Je rejoins et j’approuve les commentaires de Laurence et j’utilise Twitter en classe en mode synchrone et en hors-classe en mode asynchrone.

    Synchrone:
    Je propose des tâches de prises de notes sur document visuel ou sonore avec un tweetwall projeté pour produire avec mon intervention, une synthèse regroupant les différents tweets notés par les étudiants.

    Je suis enseignant de langue étrangère (ici, le Français FLE à l’Université de Lille1).

    Asynchrone:
    Regardez par exemple cette page de notre réseau social :
    http://foreignerinlille.ning.com/group/erasmus2009
    – blogs et forum utilisés pour les contributions écrites
    – réseau social avec connectivité entre individus
    – twitter et microblogging pour un suivi de cours et des annonces administratives.

    Les étudiants dans certains groupes et avec le temps et des projets précis viennent de plus en plus et par eux-mêmes à twitter:
    Un exemple :
    http://atelierduweb.ning.com/ avec une veille faite par les étudiants avec la balise #ipm (ingénierie pédagogique multimédia – master 2 IPM)

    David Cordina
    http://twitter.com/w2YDAvid
    http://davidcordina.free.fr

    Réponse de La Génération Y :
    Merci David.
    Votre réseau est très réussi et j’invite tous le monde à le visiter.
    Sur le fond, je suis très heureux que des profs se bougent pour faire évoluer l’apprentissage.
    Bonne continuation.

  8. […] rapidement quelques billets, je m’adonne à son flux et voilà, j’y découvre ce  billet intéressant sur l’expérimentation de l’utilisation de Twitter en classe. Ça tombe bien, demain […]

  9. […] rapidement quelques billets, je m’adonne à son flux et voilà, j’y découvre ce  billet intéressant sur l’expérimentation de l’utilisation de Twitter en classe. Ça tombe bien, demain […]

Laisser un commentaire