webleads-tracker

Flux pour
Articles
Commentaires

La « Génération Y » américaine  (née à partir des 1980) vient de faire une entrée fracassante dans le monde politique et dans le monde tout court.
Son vote massif (Cf schéma ci-dessous)  en faveur d’Obama  a été décisif pour faire élire le premier président noir des Etats-Unis. Le phénomène est intéressant à plus d’un titre.

Premièrement,  il met  à mal les clichés dépeignant les jeunes  américains  comme apolitiques, individualistes et  ignorants. Par leur formidable mobilisation lors du vote mais aussi dans la phase de campagne, les jeunes américains ont démontré leur volonté de s’engager et de défendre  un idéal collectif.  Contrairement  à la situation française où  le rôle des jeunes  se résume souvent  à  agiter des banderoles lors des meetings ou des manifestations (Cf. mon article sur la génération Y française en politique), les partis américains et notamment le parti démocrate ont donné carte blanche à la jeune génération sur des points décisifs comme la stratégie internet.  Les jeunes Y ont ainsi démontré  leur capacité à utiliser les réseaux sociaux (Myspace, Youtube, Facebook et autres) pour mobiliser et convaincre.
Deuxièmement, il vient rappeler l’importance démographique de cette génération.  Avec un nombre d’électeurs potentiels proche de 44 millions, les Y représentent près d’ 1/5ème de la population américaine en âge de voter (source : rockthevote.com).  L’influence de la génération Y est donc durable et ne  se limitera pas à ce coup d’éclat.

generationy-obama

Articles similaires:

Be Sociable, Share!

4 Réponses à “Génération Y américaine : un premier rendez-vous avec l'histoire”

  1. MayaNo Gravatar dit :

    Je crois que la génération Why se veut aussi moins accès sur l’inégalité sociale entre homme et femme.
    On remarque d’ailleurs la différence de vote en faveur des participant selon qu’on soit femme ou homme…

  2. Julien Pouget (lagenerationy.com)No Gravatar dit :

    Merci pour votre commentaire Maya.
    Je partage votre avis. J’ai le sentiment que pour cette génération, les inégalités fondées sur le sexe sont totalement incompréhensibles.

  3. […] La “Génération Y” américaine  (née à partir des 1980) vient de faire une entrée fracassante dans le monde politique et dans le monde tout court. […]

  4. […] La “Génération Y” américaine  (née à partir des 1980) vient de faire une entrée fracassante dans le monde politique et dans le monde tout court. […]

Laisser un commentaire